Créer votre entreprise en ligne : les meilleurs sites (MàJ 2021)

Les entrepreneurs créent généralement leur société en s’appuyant sur l’expertise d’un avocat ou d’un expert-comptable. Mais l’essor d’Internet a changé la donne, et depuis, la création d’entreprise s’en est trouvée grandement simplifiée. L’époque des démarches administratives fastidieuses et chronophages est révolue. Il est désormais possible de créer son entreprise en ligne, et de gagner beaucoup de temps grâce aux legaltechs, ces plateformes en ligne qui facilitent l’immatriculation des sociétés en digitalisant ce processus fastidieux.

Aucun avis à afficher.

Tentez votre chance dans les menus de navigation ou faites une recherche.

La majeure partie des legaltechs ont été créées entre 2013 et 2014, en s’appuyant sur la mise en place de solutions digitales qui permettent l’automatisation de la production de documents juridiques, et de la rédaction des documents administratifs. Nous vous offrons un tour d’horizon des étapes à suivre, et des meilleurs sites qui permettent de créer votre entreprise en ligne en 2021.

Pourquoi créer son entreprise en ligne ?

N’importe quel type de société peut être créé en ligne. Cette méthode permet de gagner plus d’une semaine par rapport à une méthode traditionnelle, tout en bénéficiant d’un accompagnement juridique, et ce avec des tarifs jusqu’à deux fois plus avantageux. En effet, grâce à l’automatisation, les tâches rédactionnelles sont simplifiées, les délais réduits, permettant à la plateforme de proposer des tarifs bien moins élevés que ceux pratiqués par les professionnels du droit.

Même si l’expérience est digitale, de nombreuses plateformes proposent des entretiens auprès d’experts, afin de faciliter le processus pendant que vous cheminez le long des différentes étapes.

Si vous choisissez une solution en ligne, vos dépenses seront bien moins importantes que si vous décidez de travailler en direct avec un avocat ou un expert-comptable. Cependant, de nombreuses subtilités rendent difficile la comparaison entre les différents acteurs du marché de la plateforme pour création d’entreprise.

Les plateformes offrent de multiples solutions et les outils novateurs des technologies juridiques facilitent la tâche, tant au sujet de la prise de décision, que de l’organisation du parcours.

Les avantages

  • La simplicité : sur une plateforme, les démarches sont rapides et faciles grâce aux formulaires qui permettent de centraliser vos dossiers, notamment lors de l’immatriculation ;
  • Le prix : avec une solution digitale, vous économisez au moins 50 % par rapport au tarif d’un avocat ou d’un expert-comptable ;
  • L’expertise : l’édition des statuts est généralement relue par un juriste avant sa publication, afin d’éviter les frais de rejet du greffe, et de gagner du temps au moment de l’obtention du k-bis;
  • Le service: au-delà de la création d’entreprise, une legaltech offre des services annexes très pratiques, comme la réalisation du business plan ou des solutions de comptabilité. Enfin, un service d’assistance est disponible en cas de difficultés.

Les étapes de la création d’une entreprise en ligne

Les différentes étapes qui vous permettront de créer votre entreprise en ligne sont les mêmes, quel que soit le type d’entreprise que vous envisagez :

  • remplir un questionnaire qui permet la rédaction automatique des statuts ;
  • remplir le formulaire M0;
  • réunir les documents spécifiques comme l’attestation de non-condamnation ;
  • publier l’annonce légale ;
  • valider le dossier ;
  • transmettre le dossier pour une immatriculation par le greffe ;
  • attendre le k-bis de l’entreprise.

Les meilleurs sites pour la création d’une entreprise en ligne

Legalstart

Logo Legalstart

Présentation de Legalstart

Legalstart a été créée par trois entrepreneurs en 2012 afin de répondre aux besoins des TPE et des PME. Après un lancement commercial en 2014, cette plateforme est devenue leader sur le marché de la gestion en ligne des demandes juridiques des sociétés, en facilitant la création d’entreprise, le dépôt de marque, le recouvrement de créances etc. Travaillant en étroite collaboration avec le gouvernement, elle agit pour la transition numérique, et est lauréate du concours de l’innovation numérique. Legalstart est le partenaire privilégié de nombreux acteurs du secteur juridique et affiche 200 000 entrepreneurs accompagnés, 15 000 abonnés à ses services, 1 000 démarches par semaine et 300 secteurs d’activité couverts. La plateforme propose trois formules (starter, standard et premium) de 210 € à 612 € TTC.

Notre avis sur Legalstart

Legalstart affiche une offre de qualité, avec un service sur-mesure et un design agréable : les statuts sont générés très rapidement et les services proposés sont nombreux. La plateforme propose des modèles de contrats, des solutions de recouvrement de créances et de comptabilité. Les tarifs sont en revanche un peu élevés, ceci est peut-être dû à la communication agressive de la société qui lui permet de bien se positionner. Cette politique a un coût qui se répercute dans leur grille tarifaire.

Legalvision

Legalvision Logo

Présentation de Legalvision

Legalvision fait partie des principaux acteurs du marché avec un positionnement résolument professionnel : son expertise s’adresse plus volontiers aux avocats, aux experts-comptables, aux notaires et aux entreprises. Avec Legalvision Pro, la société devient sous-traitante pour les cabinets d’avocats, après avoir été accusée d’exercice illégal du droit par ceux-ci. Après avoir démontré sa complémentarité, Legalvision a levé des fonds pour automatiser moins, et embaucher plus : de véritables experts constituent son équipe. Pour la constitution d’une entreprise, la société propose des tarifs allant de 466 € pour une SARL ou une EURL à 610 € pour une SA.

Notre avis sur Legalvision

Le fait que cette plateforme s’adresse en priorité aux professionnels du droit est rassurant. La plateforme permet de déposer sa marque, d’effectuer des recouvrements, d’effectuer l’approbation de compte, etc. Legalvision propose par ailleurs les tarifs les plus intéressants, et elle accompagne les entrepreneurs tout au long de la vie de la société, jusqu’à sa fermeture éventuelle. L’offre k-bis express est très abordable et promet un résultat rapide.

LegalPlace

Legalplace Logo

Présentation de LegalPlace

LegalPlace a été créée en 2016 et s’adresse aux PME. Les quatre fondateurs sont experts en droit, en marketing, en développement informatique et en ingénierie. La plateforme annonce travailler avec plus de 100 000 indépendants et TPE, avoir immatriculé plus de 50 000 sociétés et propose une offre "satisfait ou remboursé". Spécialisée dès le départ dans l’aide à la production de documents génériques, LegalPlace propose 3 formules (statuts seuls, création standard et création express) et permet désormais de créer son entreprise en ligne avec des tarifs allant de 360 € à 460 €. LegalPlace propose de personnaliser ses contrats selon le modèle des cabinets d’avocats. Son ambition est d’être la référence en termes d’actes juridiques du web.

Notre avis sur LegalPlace

LegalPlace est une structure généraliste qui s’adresse au grand public. Elle offre la production de documents juridiques en ligne avec des tarifs attractifs. Son offre est complète et propose l’édition de statuts, de contrats, de CGV, etc. Son interface est simple, le standard téléphonique efficace, mais l’absence de chat est étonnante pour une offre qui n’est pas parmi les moins chères.

Contract Factory

Logo Contrat Factory

Présentation de Contract Factory

Contract Factory a été fondée en 2014 par des entrepreneurs et des juristes. La société met en avant une offre large, allant de la création de société au transfert de siège, en passant par l’augmentation de capital. L’offre de contrats est conséquente et totalement personnalisable : l’entreprise vise de toucher le plus grand nombre d’acteurs : elle permet de créer une société, de la modifier, de rédiger un contrat professionnel, d’embaucher un salarié, de louer un bien immobilier ou encore de signer un PACS ou de le rompre. Elle propose trois formules (en kit, sérénité et premium) de 0,00 € à 198 €. Attention, en prenant en compte les frais d’annonce et frais administratifs et légaux, les tarifs progressent en réalité de 189 € à 468 €.

Notre avis sur Contract Factory

Contract Factory n’est pas l’interface la plus claire, mais elle est efficace, réaliste et propose une offre large. Même si le design du site peut être amélioré, le slogan de Contract Factory « Simple, Rapide, Efficace » fait sens. Le k-bis est vite obtenu et les tarifs sont compétitifs.

Captain Contrat

Logo Captain Contrat

Présentation de Captain Contrat

Captain Contrat est une plateforme fondée en 2013 par deux frères. La société propose une offre avec un bon rapport qualité prix, en travaillant avec des avocats à qui elle facture l’utilisation de ses outils, et en facturant à ses clients ses prestations relatives aux démarches juridiques. La société se situe à mi-chemin entre les formules entièrement automatisées et les annuaires de mise en relation. Son offre juridique est qualitative, répond à la plupart des besoins des créateurs d’entreprises pour un tarif dans la fourchette basse. Elle est la seule à proposer une solution de conseil qui s’appuie sur l’expertise de différents avocats. La legaltech propose trois offres (basique, sécurité et sérénité) qui vont de 190 € à 600 €.

Notre avis sur Captain Contrat

Captain Contrat s’appuie sur la qualité de son accompagnement et des tarifs abordables. La plateforme met en avant l’expertise de ses intervenants et la communication directe avec les entrepreneurs. Elle propose des solutions qui conviennent à tout type de projet, même complexe. Les conseils juridiques poussés sont ici accessibles pour des tarifs avantageux. Il existe une formule qui comprend une offre avec accompagnement juridique pendant un an.

Agence Juridique

Logo Agence Juridique

Présentation d’Agence Juridique

Agence Juridique a été créée par deux cousins issus de l’expertise comptable en 2015, en région parisienne. Elle est dans le peloton de tête des entreprises d’aide aux formalités juridiques en ligne, et fait partie de Legal2digital, qui est l’un des principaux acteurs du marché de la plateforme pour création d’entreprise en France. La société propose d’obtenir simplement votre SIRET en 48 heures et affiche deux offres (dossier prêt et k-bis en main) de 228 € à 423 €. Agence juridique aide aussi les entrepreneurs à réaliser leurs démarches administratives.

Notre avis sur Agence Juridique

Agence juridique met en avant une offre spécifique concentrée sur la création de statut juridique. Les tarifs sont plutôt bas, mais il faut faire attention aux frais de greffe et de publication qui sont élevés.

Notre comparatif des meilleures offres de création d’entreprise en ligne

Legalstart Legalvision LegalPlace Contract Factory Captain Contrat L’Agence Juridique
Tarif bas 210 € 466 € 360 € 189 € 190 € 228 €
Tarif haut 612 € 610 € 460 € 468 € 600 € 423 €
Assistance juridique optionnel optionnel optionnel non optionnel non
Avocat oui oui oui non oui non
Notre avis 4,4/5 2,9/5 4,6/5 3,2/5 2/5 4,3/5

Combien coûte la création d’une entreprise en ligne ?

Dans les tarifs pratiqués par les plateformes, il faut considérer différents postes. Ces frais peuvent être répartis ainsi :

  • les frais structurels: ils diffèrent selon la prestation sélectionnée ;
  • les annonces légales: attention, la part de la marge de la plateforme peut être importante ;
  • le greffe: cette administration gère l’immatriculation des sociétés ;
  • les options : il peut s’agir d’expertise, de conseil, de la rédaction d’un business plan, etc.

Les questions à se poser avant de se lancer dans la création d’une entreprise

Ce n’est pas parce qu’il est simple de créer une entreprise en ligne, qu’il faut négliger les étapes préparatoires : les aspects personnels, administratifs ou financiers doivent nécessairement être considérés en amont, sous peine de devoir tout reprendre à zéro.

Les étapes préparatoires

Voici quelques questions qu’il serait bon que vous vous posiez avant d’entreprendre la moindre démarche. Partir sur de bonnes bases est la clé d’une économie de temps et d’argent !

  • Avez-vous défini votre cible? Votre entreprise va-t-elle pouvoir soulager son point de souffrance ?
  • Avez-vous réalisé un business plan ? Cette étape vous permettra de trouver des partenaires, un financement, et elle peut être réalisée par vous-même, par des professionnels ou par des plateformes (en option) ;
  • Avez-vous vérifié la disponibilité du nom de votre entreprise ? Du nom de domaine associé ? De l’adresse mail associée ?
  • Avez-vous déposé les brevets nécessaires ?
  • Avez-vous suffisamment développé vos contacts utiles (futurs clients, associés, employés, partenaires, etc.) ?

Avez-vous choisi votre statut ?

Vient ensuite le choix du statut juridique de votre entreprise. Ce n’est pas au moment de remplir vos dossiers que vous pourrez vous renseigner sur les avantages et les inconvénients de tel ou tel statut. Posez-vous les bonnes questions dès le départ !

  • C’est le statut juridique qui va définir le mode de fonctionnement de votre entreprise. Il va aussi conditionner les options fiscales et sociales avec lesquelles vous aller fonctionner. Il est bon à savoir que de nombreuses plateformes proposent, au-delà de la dématérialisation de cette étape, un accompagnement, grâce à des juristes ou des avocats dédiés, afin de vous conseiller dans cette démarche qui peut être compliquée, et qui est lourde de conséquences (on peut toujours changer les statuts d’une entreprise, mais cela engendre des frais et des démarches administratives).
  • SA, EIRL, SNC, EURL ou SARL, SASU ou SAS: il est nécessaire de choisir son statut avant de vous inscrire sur une plateforme, parce que c’est lui qui va déterminer le reste des démarches. Pour choisir, vous pouvez vous renseigner sur Internet ou faire appel à un professionnel (avocat ou expert-comptable). En effet, il peut être compliqué de décider seul, d’autant plus que les aspects sociaux et fiscaux viennent compliquer la prise de décision. Certaines plateformes peuvent aussi vous aider à faire ce choix, c’est notamment le cas de Legalstart et de Legalvision. Le choix du statut conditionne aussi le niveau de difficulté de création de société. Si vous optez pour l’autoentreprise, les démarches seront simplifiées au maximum, et dans le cas d’une SA par exemple, les démarches seront bien plus fastidieuses.

Les étapes administratives

  • Avez-vous choisi la banquequi gérera les comptes de votre entreprise ? Pour l’ouverture d’un compte professionnel, celle-ci vous demandera votre raison sociale, ainsi que votre numéro de SIRET, mais si vous ne voulez pas perdre de temps après l’immatriculation de votre entreprise, mieux vaut avoir déjà choisi la banque avec laquelle vous désirez travailler. À ce propos, vous pouvez lire notre Comparatif des meilleures banques pro en 2021.
  • Avez-vous déposé le capital social de votre future entreprise ? Ce dépôt peut se faire chez le notaire, dans une banque traditionnelle ou en ligne, ou à la Caisse des dépôts et consignations.
  • Où allez-vous domicilier votre entreprise ? Vous pouvez la domicilier chez vous, ou dans des locaux professionnels. Si vous choisissez de vous implanter dans un local professionnel, l’avez-vous trouvé ?
  • Avez-vous numérisé tous vos documents administratifs ?

Quelles démarches allez-vous effectuer en ligne ?

La solution la plus économique consiste à utiliser les plateformes pour rédiger les statuts, et à gérer les formalités administratives soi-même. Il s’agit principalement des dossiers à remettre au Centre de Formalités des Entreprises de votre URSSAF et la publication de l’annonce légale. Mais en fonction du statut juridique que vous aurez décidé d’adopter, et en fonction de votre budget, vous pourrez peut-être opter pour une autre solution. Une plateforme pour création d’entreprise en ligne peut être en mesure de vous conseiller afin de faire le bon choix.

Il vous faut donc vous poser de nouvelles questions :

  • Voulez-vous sous-traiter les autres démarches administratives (avis de constitution, déclaration de non-condamnation, envoi au CFE, ouverture d’un compte professionnel, dépôt des apports, etc.) ?
  • Quelles options désirez-vous ? Vous pouvez déléguer votre demande d’ACRE, obtenir votre k-bis sous 48 heures, prendre une RP Avocat, etc.

Les alternatives à la création d’une entreprise en ligne

Faites les démarches vous-même

Il s’agit de l’option la plus économique, même si c’est aussi la plus chronophage. Cependant, vous risquez de commettre des erreurs, et de perdre plus de temps que prévu. Si vous devez à nouveau soumettre vos statuts, vous allez au-devant de nouvelles démarches qui engendreront de nouvelles dépenses. Si vous souhaitez créer une autoentreprise ou même une SAS ou une SASU, c’est envisageable. Mais pour créer une structure plus complexe, il est déconseillé de tout faire soi-même, à moins d’avoir de bonnes notions de droit des entreprises.

Faites-vous accompagner par un professionnel

Lorsque votre projet consiste en la création d’une société à plusieurs associés, nous vous conseillons de ne pas créer votre société sur internet. Il est plutôt préférable de se faire accompagner par un avocat ou un expert-comptable de proximité. Certaines plateformes, comme Captain Contrat, proposent cependant d’associer l’accompagnement d’un professionnel au système automatisé des plateformes. C’est une solution certes onéreuse, mais finalement avantageuse pour les projets techniques. Chaque projet est unique, il faut vous adapter à vos besoins.

Comment choisir sa plateforme de création d’entreprise

Différents critères peuvent être retenus pour choisir sa legaltech :

  • Quels sont ses tarifs (options incluses) ? Ses différentes formules ?
  • Propose-t-elle des offres pour tous les types de créations d’entreprises ?
  • Quel est le type d’accompagnement proposé ?
  • Êtes-vous conseillé par un juriste ou par un avocat ?
  • Quelles sont les offres complémentaires proposées ?

FAQ

Peut-on créer son entreprise en ligne gratuitement ?

Les frais d’immatriculation au greffe et la publication d’une annonce légale sont des démarches payantes. Vous ne pourrez pas y échapper, à moins de créer une autoentreprise. En revanche, certaines plateformes (Legalstart, Captain Contrat, Contract Factory) présentent des offres gratuites : il s’agit de solutions permettant de générer gratuitement vos statuts.

Comment créer son entreprise en ligne ?

Afin créer son entreprise sur Internet, vous devez faire une demande d’immatriculation sur infogreffe.fr. Ceci peut se faire seul ou en passant par un legaltech. Quoi qu’il en soit, vous devrez avoir réuni auparavant les différentes pièces afférentes à votre projet sous forme dématérialisée : statuts, formulaires, attestations, etc.

Quelles sont les formalités administratives pour la création d’entreprise ?

Après avoir rédigé votre business plan et votre étude de marché, il vous faut réunir vos statuts, effectuer votre dépôt de capital, remplir un formulaire M0, réunir les documents demandés, publier une annonce légale dans un journal officiel, avoir déposé votre demande d’immatriculation auprès de l’URSSAF. Il ne vous reste alors plus qu’à attendre votre k-bis.

Quel budget pour créer son entreprise ?

Pour créer votre entreprise en ligne, il faudra compter autour de 350 € (189 € pour l’offre la moins onéreuse, et 612 € pour l’offre la plus chère). À cette somme s’ajouteront les différentes options auxquelles vous aurez décidé de souscrire. Si vous voulez réaliser cette création à moindres frais et pourquoi pas tout seul, il est à noter que certains frais sont incompressibles, comme les frais d’immatriculation du greffe et les frais d’annonce légale.