Banque professionnelle

Pour créer une entreprise, l’ouverture d’un compte bancaire professionnel est obligatoire. Grâce à notre guide complet – et pour éviter de faire le mauvais choix – comparez les meilleurs tarifs, offres et services et choisissez la banque pro correspondant le plus à vos besoins.

Lire la suite

Création d'entreprise en ligne

Comparez les meilleurs offres de création d'entreprise en ligne !

  • Logo Qonto
    à partir de
    9,00 par mois
    Voir l'offre

    Qonto

    4.8/5

    Française, la néobanque Qonto est spécialisée dans les comptes bancaires pour PME indépendants. En proposant des tarifs très attractifs, elle a su s’imposer auprès des indépendants, des TPE-PME…

    Descriptif :

    Type de banque : En ligne
    Carte bancaire : Incluse
    Virements : 20 ou 100 /mois (selon offre)
    Découvert : Non autorisé

    Service client 7j/7

    Notre avis :
    • Un mois offert
    • Qualité du service client
    • Tarifs attractifs, simples
    • Seulement 20 virements (pack solo)
  • Shine Logo
    à partir de
    3,90 par mois
    Voir l'offre

    Shine

    4.7/5

    Néobanque lancée en 2018, Shine propose ses nombreux services à tous les professionnels, peu importe leur statut juridique. Une offre diversifiée proposée à des tarifs compétitifs.

    Descriptif :

    Type de banque : En ligne
    Carte bancaire : Incluse
    Virements : De 20 à 100 gratuits / mois, selon offre
    Découvert : Non autorisé

    1 mois offert

    Notre avis :
    • Tarifs attractifs
    • Nombreux statuts juridiques acceptés
    • 30 jours gratuits
    • Pas de contact du service client par téléphone
  • Axa Banque Pro Logo
    Gratuit*
    *conditions disponibles sur le site officiel
    Voir l'offre

    Axa Banque Pro

    4.6/5

    AXA Banque est l’une des meilleures solutions pour les auto-entrepreneurs. La gratuité du compte (sous conditions) est véritablement attractive, ainsi que la possibilité de déposer des chèques…etc. Vous bénéficiez en plus d’un réseau d’agences sur tout le territoire, et de ce fait, d’interlocuteurs physiques.

    Descriptif :

    Type de banque : Traditionnelle
    Carte bancaire : Gratuite (sous conditions)
    Virements : Gratuits (par internet)
    Découvert : 500€ (sur 30 jours)

    Appli gratuite

    Notre avis :
    • compte possiblement gratuit  ;
    • agences physiques sur tout le territoire ;
    • encaissement des chèques.
    • offre uniquement pour les auto-entrepreneurs ;
  • Logo N26
    Gratuit*
    *conditions disponibles sur le site officiel
    Voir l'offre

    N26 Business

    4/5

    Banque allemande fondée en 2013, N26 se développe en France en tant que banque en ligne et sous le nom de N26 Business. Elle est dédiée aux autoentrepreneurs, et propose de nombreux points forts.

    Descriptif :

    Type de banque : en ligne
    Carte bancaire : gratuite
    Virements : 20 / mois
    Découvert : non autorisé

    Cashback Mastercard

    Notre avis :
    • Ouverture en ligne facilité
    • Offre gratuite compétitive
    • Aucun frais
    • Seulement pour les auto-entrepreneurs
  • Logo Hello Bank
    10,90 par mois
    Voir l'offre

    Hello Business

    4/5

    Hello bank! est la néobanque de BNP Paribas. Réservée aux indépendants et aux auto-entrepreneurs, elle vient compléter l’offre classique de la banque traditonnelle, la simplifie et l’adapte aux clients plus connectés.

    Descriptif :

    Type de banque : En ligne
    Carte bancaire : Incluse
    Virements : Illimités
    Découvert : Autorisé

    Mon Business Assistant Start

    Notre avis :
    • IBAN français ;
    • nombreux services gratuits ;
    • encaissement chèques et espèces.
    • uniquement pour les auto-entrepreneurs.
  • Revolut Business Logo
    Gratuit*
    *conditions disponibles sur le site officiel
    Voir l'offre

    Revolut Business

    4/5

    Revolut Business est une néobanque destinée à toutes les entreprises effectuant des transactions à l’étranger. Elle comporte de nombreux avantages en ce sens, comme un taux de change interbancaire réel. Il est possible de tester ses fonctionnalités avec un compte « free », gratuit.

    Descriptif :

    Type de banque : En ligne
    Carte bancaire : Incluse
    Virements : De 5 à 1000 gratuits selon formule
    Découvert : Non autorisé

    28 devises différentes

    Notre avis :
    • Offre initiale gratuite
    • Virements internationaux rapides et efficaces
    • Taux de change interbancaires réels
    • Tarifs peu rentables pour les entreprises qui n’effectuent pas de transactions à l’étranger.
Portrait Cyril
Par Cyril Rollet De Leiris Modifié le 07/09/21 à 16:22

Quelle banque pro choisir : le guide complet

Banques classiques, banques en ligne et néobanques

La loi est encore floue au sujet des micro-entreprises : elles doivent avoir un compte dédié, mais pas forcément professionnel. Les entreprises, quant à elles, ont besoin d’un compte spécifique. Les banques classiques proposent ce service depuis longtemps, mais de nouveaux acteurs investissent le marché : les néobanques et les banques en ligne. Quel est le type de banque qui correspond à votre entreprise ? Pour le savoir, voyons déjà ce que sont les banques en ligne et les néobanques.

Banque en ligne et néobanque : définitions

Néobanque et banque en ligne : ce n’est pas la même chose. Les banques en ligne ont une licence bancaire, à l’instar des banques traditionnelles à qui elles sont généralement liées. Elles offrent aussi des garanties en cas de faillite.

Les néobanques n’ont pas de licence bancaire, bien qu’elles soient agréées par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) qui les contrôle.

Les néobanques et les banques en ligne proposent des produits bancaires gratuits ou à des tarifs très compétitifs. Elles n’ont pas d’agence, et cette économie leur permet de proposer leurs services à un prix avantageux. Les néobanques, qui disposent rarement du statut réglementaire d’établissement de crédit, ne peuvent généralement pas proposer des emprunts, et en particulier des découverts autorisés (Monese a contourné le problème en proposant une mise en relation avec la plateforme Monevo, qui met en relation un panel de prêteurs avec des emprunteurs).

La spécificité des néobanques

Les néobanques ont levé 2,5 milliards de dollars de fonds en 2019, et Revolut a levé à elle seule 500 millions de dollars en 2020 ! C’est dire si leur essor est spectaculaire. En 2020, le "Report Neobanks 2021 d’Exton Consulting" répertorie 319 néobanques sur la planète. En Europe, les leaders font parler d’eux : QontoShinePrismea et Blank tiennent le haut du pavé.

Ces sociétés mettent en avant des services issus de l’innovation et de la digitalisation : l’automatisation des services de gestion, la gestion de la trésorerie ou encore de la fiscalité. Les néobanques ont permis le développement d’applications extrêmement efficaces et il est désormais possible d’effectuer des virements instantanés vers de nombreux pays, dans de multiples devises et à des taux exceptionnellement bas. Elles sont modernes et ont de l’humour : sur Revolut, vous pouvez accompagner vos transferts de smileys ou de GIF !

La résilience des banques traditionnelles

Cependant, les banques traditionnelles, qui sont moins spécialisées, peuvent compenser la baisse d’activité d’un secteur par la hausse d’autres secteurs : elles sont plus solides et donc plus fiables, ce qui est un atout majeur pour les grandes entreprises.

Elles sont aussi plus rentables, le business model des néobanques étant à la limite de l’équilibre. Les néobanques commencent d’ailleurs à proposer des offres premium, et à revoir leur stratégie. De plus en plus de néobanques sont rachetées et affiliées à de grands groupes bancaires à l’instar de Shine et la Société générale, et Nickel et BNP Paribas. Les banques traditionnelles sont donc toujours attractives, spécialement pour les grandes entreprises et offrent généralement des solutions complètes, accompagnées de possibilités de financement que ne peuvent proposer les néobanques.

Banques traditionnelles et néobanques sont complémentaires, elles ont chacune leur place sur le marché. C’est à vous de déterminer quel modèle est le plus intéressant pour votre entreprise.

Choisir votre banque pro en fonction des besoins de votre entreprise

Pour une TPE ou une PME, il est envisageable d’opter pour une banque en ligne, mais pour une société au chiffre d’affaires plus conséquent, il est plus raisonnable de collaborer avec un établissement traditionnel. Cet aspect mis à part, différents points sont à étudier suivant vos besoins.

Combien de collaborateurs utilisent le compte ?

En fonction du nombre de collaborateurs ayant besoin d’un accès aux comptes et d’une carte de crédit, vous pouvez choisir ou non un établissement proposant plusieurs cartes de crédit. Les banques traditionnelles proposent souvent des formules variables qui incluent un nombre croissant de collaborateurs.

Avez-vous besoin d’une solution comptable ?

Pour les entreprises de petite taille, et principalement pour les micro-entreprises, les SASU et les EIRL, les banques qui proposent des solutions comptables comme l’édition de devis et de facture sont intéressantes. Il est aussi possible d’avoir une option en lecture seule, qui s’adresse au service comptabilité. Chez Anytime, on met même en avant un service de paiement des salaires et la synchronisation du logiciel comptable.

Votre entreprise épargne-t-elle ?

Certaines entreprises empruntent, d’autres épargnent, beaucoup d’entre elles font les deux. Si vous souhaitez épargner, pensez à voir ce que vous propose l’établissement que vous comptez rejoindre. Certaines banques en ligne ont un "coach épargne" et un coffre-fort sécurisé, c’est le cas de Boursorama. Mais là aussi, les banques traditionnelles ont l’avantage. L’épargne et le crédit font partie de leur cœur de métier, leurs offres sont souvent complètes et concurrentielles.

Avez-vous un capital à déposer ?

C’est l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution qui autorise une banque à encaisser le capital social d’une entreprise. Toutes les banques en ligne ne sont pas autorisées à le faire, c’est donc un critère important, bien que vous puissiez placer le capital de votre entreprise chez un notaire ou à la Caisse des Dépôts et Consignations. Les banques traditionnelles ont cette autorisation, mais certaines néobanques l’ont aussi, c’est le cas de Shine par exemple.

Choisir une banque pro qui accepte votre statut juridique

Toutes les banques n’acceptent pas les mêmes statuts juridiques. Vous pouvez utiliser notre tableau afin de répertorier celles qui vous correspondent. Certains établissements, c’est le cas par exemple de La Banque Postale, proposent des formules dédiées pour différents types de professionnels (associations, micro-entreprises, libéral, etc.).

C’est pourquoi il est important de prendre en compte différents critères au moment du choix du statut juridique de son entreprise, et entre autres choses, le style d’établissement bancaire avec lequel on désire traiter. À l’inverse, au moment du choix de votre banque, pensez bien à avoir en tête votre statut social.

Voici les banques qui proposent un compte aux :

Comparez les offres et services proposés

C’est l’objet de notre article : il est très utile de comparer les offres bancaires, et un comparateur comme le nôtre vous fera gagner un temps précieux. De nombreux critères sont à prendre en compte, les classer peut être assez chronophage. Étudiez notre comparatif, et si vous avez besoin de plus de détail, rendez-vous sur le site de votre future banque, et complétez votre étude : vous pourrez entrer dans le détail.

Le coût d’un compte pro

Comme vous avez pu le voir dans notre tableau, les formules sont vendues à des tarifs très variables. De la gratuité de certaines offres, à des tarifs allant jusqu’à 399,00 € par mois pour la formule Illimité de Memo Bank, la différence est grande. Mais les propositions n’ont rien à voir : l’offre de Memo Banq comprend 20 comptes courants pour un nombre illimité d’utilisateurs et rémunère les dépôts à hauteur de 0,25 % par an, tandis qu’un compte gratuit ne proposa pas toujours de CB gratuite (iBanFirst, Monese).

Pour comparer les prix, il faut donc comparer les prestations : prix de la CB, des virements, des assurances. Il faut aussi étudier ce qui vous est proposé en termes de service. Pour ce faire, il vous faut avant tout lister vos besoins, puis voir quelle banque y répond au moindre coût.

Les assurances

En dehors des services classiques d’une banque, certains établissements vous proposent des services d’assurance (assurance, moyen de paiement, garantie accident, protection matériel, assurance mobile, assistance juridique…). La porosité entre les établissements bancaires et les sociétés d’assurances a tendance à s’intensifier et l’on observe l’essor de comptes bancaires professionnels proposés par des assureurs (AXA et son compte AXA banque pro par exemple).

Les solutions comptables

Les banques professionnelles proposent aussi de plus en plus souvent des solutions comptables. La digitalisation des reçus permet de stocker ces documents en ligne et leur donne la même valeur comptable que le document d’origine. C’est un gain de place et de temps puisqu’au moment de les transmettre à la comptabilité, ils sont réunis au même endroit sans risque d’être égarés.

Certaines banques proposent aussi l’accès en lecture seule, qui est une solution de communication avec votre service comptabilité très utile. Il est d’ailleurs souvent possible de synchroniser votre logiciel comptable pour un gain de temps important et une limitation des risques d’erreurs. Enfin, il est souvent proposé de profiter de la détection de la TVA et du suivi des factures.

Les frais cachés

Même dans les formules, il y a des frais cachés. Les frais de rejet de prélèvement, les encaissements de chèques de banque, les virements vers l’étranger, les taux de change appliqués sont autant de variables qu’il est difficile d’anticiper. Mais ceux-ci peuvent vite grimper : il vous appartient d’être attentif et, là encore, d’anticiper en fonction de vos habitudes. Si vous savez que vos tenues de comptes ne sont pas rigoureuses et que vous risquez des rejets de prélèvements, évitez les banques qui les facturent fortement. Si vous salariez des employés qui habitent à l’étranger, optez pour une banque qui émet des virements internationaux à moindre coût.

Les comptes rémunérés

Si vous avez l’habitude de garder une partie de votre trésorerie sur votre compte courant ou que vous ne voulez pas de compte épargne, envisagez un compte pro rémunéré. Ce serait dommage de ne pas faire fructifier cet argent, et le compte rémunéré offre un moyen de le faire sans y penser.

Les autres éléments clés à prendre en considération

Où se situe votre clientèle ?

Un autre élément à prendre en considération est la localisation de votre clientèle.

Tout d’abord, certains clients ne traitent que les IBAN venant de certains pays. Votre IBAN est français si votre compte bancaire est domicilié en France, dans une enseigne traditionnelle. Dans le cas des néobanques, cela dépend : Sogexia a un IBAN domicilié au Luxembourg, N26 en Allemagne, Holvi en Finlande, et Bunq aux Pays Bas. Cela peut poser problème, mais heureusement d’autres néobanques offrent des IBAN français. Anytime laisse le choix entre un IBAN français ou anglais.

Si vous travaillez régulièrement avec l’étranger, il peut être intéressant d’opter pour une néobanque qui propose des taux de change compétitifs, ce qui est le cas de Revolut, Wise et iBanFirst.

Comment vos clients vous paient-ils ?

Les moyens de paiement sont aussi à prendre en considération. Si vos clients vous règlent en chèque, prenez garde aux néobanques qui ne les encaissent pas. C’est le cas par exemple de Qonto, Monese et Monaize. D’autres, en revanche, ont des systèmes de paiement par CB à intégrer sur votre site. C’est le cas de shine, qui offre des solutions d’encaissement par carte ou virement.

Si votre entreprise est dynamique, vous pouvez avoir besoin de faire des virements instantanés. Cette solution est désormais possible et fait partie des services de Boursorama.

Un conseiller dédié

Par ailleurs, si ce qui compte pour vous, c’est le contact humain, et si vous êtes rassuré lorsque vous vous adressez à un interlocuteur en chair et en os, sachez que les banques traditionnelles proposent encore bien souvent un conseiller dédié pour les comptes pros.

À noter
 avoir un conseiller dédié, c’est l’assurance d’obtenir un suivi et des conseils personnalisés. Si vos besoins sont multiples, il peut être utile d’avoir affaire à un conseiller pour des besoins en assurance, en placement ou pour des crédits. Il n’est pas rare non plus de devoir domicilier plusieurs comptes en parallèle de votre compte pro : un compte personnel, un compte joint, les comptes de vos enfants ou un autre compte professionnel. Plus vous détenez de produits dans une banque, et plus votre conseiller pourra optimiser les coûts et vous proposer des offres commerciales intéressantes.

Une banque éthique

Choisir une banque pour son profit, c’est naturel. Mais cela n’empêche pas d’avoir d’autres considérations. Les banques le savent et développent de plus en plus la notion d’éthique. Chez Bunq, par exemple, on vous propose de réduire vos émissions de C02. Les banques traditionnelles sont moins engagées, mais La Banque Postale propose un livret de développement durable et solidaire ou d’investir dans des sociétés impliquées dans des enjeux liés au social ou à l’environnement.

Notre sélection des meilleures banques pour les pros et les entreprises

Pour vous aider à faire votre choix, nous avons sélectionné six banques que nous avons décidé de mettre en avant. Ce sont essentiellement des banques en ligne et des néo-banques : elles sont à la fois compétitives et innovantes.

Portrait Cyril
Cyril Rollet De Leiris

Cyril est auteur spécialisé en solutions d'entreprise. Son domaine de prédilection ? Tout ce qui peut faciliter la vie d'une entreprise en décortiquant les contrats, tarifs et CGU pour rendre visible les meilleures offres, produits et services.