Entreprendre c’est quoi ?

34 Entreprendre cest quoi ?


C’est avoir un projet 

Toute entreprise nait d’une idée. Il peut s’agir d’une innovation révolutionnaire ou plus simplement d’une idée existante que l’on reprend ou dont on s’inspire. Cette idée donne naissance à des produits ou des services que l’on peut partager grâce à la création d’une structure spécifique. Ainsi par exemple, en 1909 le jeune chimiste Eugène Schueller a l’idée géniale de fabriquer la première teinture pour cheveux, et de la vendre aux coiffeurs parisiens. Il crée alors l’entreprise qui deviendra plus tard le groupe mondialement connu L’Oréal.

Alors si tu bouillonnes d’idées, n’hésite pas, lance toi !!

 
 

C’est avoir une envie

Avoir des idées, c’est bien. Mais ce n’est pas suffisant. Créer sa boite, c’est être à la fois patient et obstiné. C’est être prêt à faire face à différentes contraintes (qu’elles soient juridiques, financières, fiscales, etc.) et être déterminé à les contourner pour voir son projet se concrétiser. On utilise d’ailleurs souvent l’expression « esprit entrepreneurial » pour désigner ces esprits visionnaires et créatifs qui ont la capacité de mettre sur pied un projet qui a d’abord muri dans leur tête.

Vas donc au bout de tes envies et donne toi les moyens de réussir !!

 
 

C’est être ouvert

La curiosité, l’ouverture sur le monde aide souvent à trouver les petites idées qui font de nous des entrepreneurs. Il faut donc parvenir à percevoir les envies et les besoins de ceux qui nous entourent, pour trouver ce qui les comblera. Mais cette ouverture doit être permanente,  et perdurer une fois le projet fixé. En effet, le plus important pour un entrepreneur est de se mettre à l’abri de tout risque. Cela implique notamment de ne pas rester cantonné à ses certitudes, mais de faire appel à des avis extérieurs, à des conseillers,  des professionnels et de leur faire confiance. Il est souvent indispensable de mener des études précises (en particulier des études de marché, des business plan, des études marketing) avant de se lancer bille en tête. Cela permet de se poser les bonnes questions (à qui est destiné mon produit/service ? comment vais-je le distribuer ? comment le présenter ? vais-je pouvoir financer mon projet ? etc.) et d’éviter ainsi des erreurs stratégiques.

Il existe des gens autours de toi, prêts à te conseiller et à t’épaule, sois bien à leur écoute !!

Anne-Céline de Reynal  de Saint Michel

E-nvie
N-ouvelles idées
T-ravail
R-isques à éviter
E-tudes
P-assion
R-ationalité dans certains choix
E-mprunts
N-aissance du projet
D-étermination
R-éalisation de ses rêves
E-panouissement

 
 

Ma boîte pas à pas

Se lancer dans la création d’une boite, ça demande une certaine organisation et une certaine rigueur. Il ne te suffit pas d’avoir une bonne idée : il faut suivre un certain nombre d’étapes avant de te lancer.

Étape 1

Tout d’abord, tu dois avoir un projet, une idée que tu veux partager en la commercialisant. Ça peut être la création d’un objet innovant, l’invention d’un service révolutionnaire ou plus simplement la reprise d’un concept existant mais pour lequel la demande te semble forte.
Il est alors nécessaire de confronter ton projet au regard des autres. (Tes amis, parents, et professeurs peuvent avoir un avis intéressant et enrichissant).

Étape 2

Il faut te renseigner et mener des études. Il est primordial d’évaluer le marché et la concurrence existant avant de te lancer. Cela t’évite de te tromper de cible et te permet de vérifier que l’idée que tu as eue était bien la bonne. Il faut donc que tu fasses ce que l’on appelle le « benchmark » des offres comparables déjà présentes sur le marché pour voir si ce marché en question est porteur. Cela te permet de déterminer combien de clients potentiels tu peux viser et combien ces derniers seraient-ils prêts à payer pour le produit ou le service que tu souhaites leur offrir. C’est aussi un moyen de voir comment te démarquer face à la concurrence.
Si la concurrence est inexistantepour ton projet, il y a deux solutions : soit c’est parce que ceux qui ont déjà tenté de mettre en place ton projet avant toi ont échoué et que par conséquent l’idée est à améliorer. Soit c’est parce que le marché est inexistant : tu es le premier à te lancer dans ce genre d’entreprise, il va falloir être prudent, mais c’est une aubaine.
Réaliser des études est donc fondamental pour la réussite de ton projet. Rassure toi, s’il te semble complique de mener seul ces études, des cabinets de conseils, ou même des associations existent et mènent régulièrement ce genre d’études de façon professionnelle pour les jeunes entrepreneurs comme toi.

Étape 3

Une fois ton projet bien ficelé, ta cible déterminée, ta localisation choisie, tes fournisseurs et concurrents potentiels repérés, tu peux aller présenter ton projet dans un réseau d’accompagnement de jeunes créateurs d’entreprises. Ces réseaux sont de plus en plus nombreux aujourd’hui, et peuvent notamment te guider pour trouver les financements nécessaires, les démarches juridiques et administratives à mener, etc. ils te renseigneront également sur les possibilités de te former gratuitement ou à moindre coût aux fondamentaux du droit des affaires et des principes comptables, car il est essentiel de maîtriser ces rudiments lorsqu’on dirige une entreprise.
Il ne faut pas non plus hésiter à te rendre dans les salons dédiés à l’entreprenariat. Tu y trouveras un panel assez complet de stands qui te conseilleront sur chaque dimension à prendre en compte : études de marché, conseils juridiques, conseils de financements etc.

Étape 4

Tu as maintenant un projet qui peut être concrétisé, car tu as tous les outils nécessaires. Suis les conseils que tu as pu avoir, et lance toi dans cette formidable aventure.