Portrait d’entrepreneur : Régis Sennelonge

rsse logo 2013 0 Portrait dentrepreneur : Régis SennelongeRégis a eu la chance de connaître sa vocation d’entrepreneur très tôt, et n’a pas attendu pour se lancer : il a créé son entreprise à 19 ans et bénéficie aujourd’hui d’un accompagnement grâce à un réseau local d’entrepreneurs et de porteurs de projet sur Lyon.
1- Bonjour, peux-tu te présenter ainsi que ton entreprise ? 

Je m’appelle Régis Sennelonge. Je me suis renseigné à 17 ans pour devenir entrepreneur, et deux ans plus tard, je créais une entreprise de Services à la personne.
2- Qu’est-ce qui t’a poussé à devenir entrepreneur ?

J’ai toujours recherché une indépendance, j’ai une vocation sociale et d’aide à autrui et j’aime quand les engagements de mon entreprise coïncident avec mes valeurs. 

Lorsque j’étais plus jeune, je souhaitais devenir architecte. Cependant, après avoir visité en Première l’école d’architecture que je souhaitais intégrer, je me suis remis en question : est-ce vraiment cela que je souhaite faire ? J’ai redéfini mon projet seul puis avec l’aide des conseillers d’orientation de mon lycée et de mon quartier, car le bilan de mon entreprise faisait ressortir qu’elle pouvait être rentable, mais pas suffisamment pour en vivre. Des actions ont été mises en place et celle-ci n’a cessé de croître depuis, même si la relance a été très difficile : environ 100€ de CA par trimestre, puis par mois, puis 300€ de CA par trimestre, puis par mois. Actuellement je suis très motivé, je choisis mes horaires, je suis content de savoir pourquoi je me lève les matins , et j’ai des opportunités d’évolution assez importantes (dont je suis le moteur), et sur des délais assez courts (quelques mois).

Je cumule salariat (en CDD) et entrepreneur (TNS, Travailleur Non salarié). En effet, je n’ai pas encore un temps plein avec mon activité car sinon je prends le risque de ne plus pouvoir développer mon entreprise avec des salariés. Au niveau financier, j’ai presque un SMIC net avec mon entreprise, et quelques centaines d’euros par contrats en CDD, d’heures variables, que je choisis librement, en fonction de mes disponibilités.
3- Quels conseils donnerais-tu à un jeune qui veut se lancer ?

Les conseils que je donne sont : ( auto) formation, lectures, recherches, accompagnement et persévérance.

Merci à toi Régis !

Régis est également délégué départemental de la FEDae, sur le Rhône, secrétaire adjoint de l’AJEL, et son entreprise RSSE est partenaire officiel du Startup Contest 2013.