Portrait d’entrepreneur : Nicolas Sarrade

On vous présente aujourd’hui Nicolas, un entrepreneur qui, après avoir fait le tour du salariat durant 15 ans, a décidé de conjuguer son expérience, sa curiosité et sa passion en créant sa maison d’édition…en bénéficiant en prime d’une qualité de vie plutôt appréciable sur la côte basque.

1 – Bonjour, peux-tu te présenter ainsi que ton entreprise ?

Je me nomme Nicolas Sarrade , j’ai 39 ans, originaire de la région parisienne je vis désormais sur la côte Basque. J’ai créé cette année une maison d’éditions de livres numériques (ebooks), « Editions BlaBla«  . De jeunes auteurs proposent des œuvres originales uniquement publiées, diffusées et commercialisées de manière digitale.

2 – Qu’est-ce qui t’a poussé à créer ?

Après 15 ans de salariat dans différents secteurs d’activités et à différents niveaux de responsabilités, mûr de nombreuses expériences humaines comme fonctionnelles, il m’a semblé être au bon endroit et au bon moment de ma vie professionnelle, afin de découvrir une nouvelle vision de l’entreprise , d’exploiter de nouvelles sphères de notre société en général : la création, l’entreprenariat, le commerce, la prise de risque, les institutions économiques administratives et juridiques.

3 – Quels conseils donnerais-tu à un jeune qui veut se lancer dans l’entrepreneuriat ?

S’il fallait conseiller un jeune créateur-entrepreneur dans l’exercice de la création d’entreprise, j’axerais mes remarques et commentaires en direction du parrainage, des réseaux de pépinières d’entreprises et des institutions administratives comme les CCI ou les Chambres de Métiers.

Se lancer seul dans cette incroyable aventure est chaque fois grisant, mais reste aussi souvent fort dangereux et handicapant. L’accompagnement par un parrain senior (entrepreneur ou ancien entrepreneur lui-même) évite de rester trop « frontal » face à son projet et donc de manquer de recul.

Un soutien permet à la fois conseils et validations dans le cadre des différentes étapes de son projet.Personnellement, je n’aurai pas réussi à monter un plan financier « carré » sans l’aide de la personne qui m’a accompagné en phase terminale de la création de la société.

Les réseaux et associations d’entrepreneurs via les pépinières ou incubatrices d’entreprises sont aussi souvent fort utiles dans le cadre de recherche de partenaires financiers (banques) afin d’obtenir un crédit. Elles sont déjà avant vous implantées sur votre secteur géographique et connaissent alors le « who’s who » local qui vous permettra peut-être de « booster » votre recherche de fonds. Il ne faut pas hésiter à les solliciter.

Enfin, les formalités administratives, juridiques et fiscales sont parfois de formidables nébuleuses qui peuvent alors impressionner les créateurs d’entreprises. Contacter et visiter régulièrement les Chambres de Commerce et d’Industrie et les Chambres de Métiers permet de s’y familiariser plus rapidement. Des conférences ainsi que des conseillers pros vous y sont régulièrement présentées et disponibles afin de suivre l’avancée de votre projet en phase ou pas avec les réalités économiques du moment. A ne pas éviter !

Pour visiter le site de Nicolas, c’est ici : Les Editions Blabla.