Portrait d’entrepreneur : Laurent Allias

logo cabarey black2 e1367478448983 Portrait d’entrepreneur : Laurent Allias

Connecté, carrément (dé)connecté. Centralien. Mais il n’avait qu’une envie : CREER. Dans tous les sens du terme. Etre libre aussi. C’est ce qu’il fait avec Cabarey.

1 – Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre entreprise ?

Persuadé en sortant d’école qu’il y a (encore) des choses à faire dans le deuxième plus vieux métier du monde (l’un des plus compétitifs), à savoir la communication et la publicité, je rencontre Julien et Jeanne Landre au CJE et m’associe avec eux pour former un trio de choc et développer Cabarey.

Cabarey est une agence indépendante de communication digitale et intégrée qui accompagne depuis 2006 ses clients (Subway, Danone, Arianespace, Royal canin, Century 21, FDJ, Total, Areva…) dans l’élaboration de leurs nouvelles plateformes de marque, la conception et la mise en place de stratégies digitales et intégrés « consumer centric ». Nous aimons innover et créer de nouvelles expériences de marques au prisme des usages actuels et des différents points de contact : web, mobile, TV, out-of-home, instore… En 4 mots, nous connectons les marques.

Partis avec 500 € en poche et une caméra en 2006, Cabarey fait aujourd’hui près d’1,5 millions d’euros de chiffre d’affaire, rassemble 16 collaborateurs, fait vivre une vingtaine de personnes et connait une croissance à 3 chiffres depuis 3 ans. Sans lever un seul euro, en conservant 100% du capital et à l’âge de 25-28 ans. C’est notre petite fierté.

Nous créons également depuis 2 ans tout un écosystème autour de l’agence avec un blog – Wepulp.com – qui traite des nouvelles tendances du digital et de la publicité, les Chatons d’Or, le premier prix de créativité publicitaire normal et gratuit ouvert à tous et trois entités de production spécialisées : 7ème rive, société de production audiovisuelle (web et pub TV), The digital tailors, studio de création digitale et Charlie & associés, spécialisé dans les expériences digitales out-of-home (dans la rue, instore, sur des évènements…). Le mot écosystème a toute son importance.

J’ai également créé le Cercle des Jeunes Entrepreneurs (le CJE) un réseau de plus de 3000 chefs d’entreprise, décideurs, investisseurs… J’interviens aussi dans des écoles de publicité et de communication sur le digital, l’innovation, les nouveaux usages et les nouveaux modes de consommation.

 

2 – Qu’est-ce qui vous a poussé à créer votre activité ?

La Liberté. Le besoin de créer. Le besoin de casser les codes. Peut-être celui d’exister aussi.

Je ne me voyais ni dans une cage dorée à la Défense, ni à dimensionner des ailes d’avion ou des puits de pétrole (ça c’est parce que je suis diplômé de l’école Centrale).

Pour cela il n’y a que l’entrepreneuriat qui permette de se dire tous les matins quand on se lève : « J’ai la niaque. J’ai hâte d’arriver au boulot pour rejoindre mon équipe et continuer à construire des choses nouvelles pour nos clients et pour l’entreprise ». J’ai eu des propositions indécentes à un moment où on ne s’était pas payé depuis un an. Je préférais construire quelque chose avec mes propres mains. Nous avons eu récemment des propositions de rachat. Nous leur avons dit qu’il fallait rajouter deux ou trois zéros avant que le sujet ne commence à nous effleurer l’esprit.

Cette liberté, ce besoin de créer, celui de casser les codes ne sont pas uniquement propres à nous, dirigeants de l’agence. Ce sont également nos critères de recrutement. Nos talents sont impliqués au maximum dans le développement de l’aventure. C’est peut-être pour cela que cela fonctionne. Et en plus, nous travaillons en #Chaussons ;)

Aujourd’hui j’ai 28 ans (et toutes mes dents). J’aimerais que l’écosystème Cabarey continue à se développer avec de beaux budgets et des clients qui n’ont pas peur d’innover. J’aimerais également continuer à lancer d’autres projets – écrire un « livre » (je le mets entre guillemets car lui aussi il devrait casser les codes), créer du contenu, lancer des choses, construire… Bref entreprendre !

La Liberté.

 

3 – Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui veut se lancer ?

Un conseil. N’entreprends pas dans la communication. C’est un « monde de fous » encore régit par de vieilles mécaniques. Quoiqu’il commence à muter, à évoluer dans le bon sens. Il reste donc peut-être quelques petites choses à faire alors… ;)

De ne rien lâcher.

De se lancer si tu es assez accompagné. Si tu ne l’es pas, d’aller chercher les bonnes personnes, de les convaincre que ton projet est énorme, d’ouvrir toi-même les portes car personne ne le fera à ta place.

De s’entourer des meilleurs (avec le développement, les ressources humaines sont le cœur d’une entreprise qui marche).

De ne pas négliger ta marque. C’est elle qui attirera les meilleurs et les clients.

De se lancer si tu en as les compétences et l’état d’esprit. Ce n’est le cas de tout le monde. Heureusement.

De chouchouter ton banquier.

De choisir au début de l’aventure entre rester libre et indépendant ou de lever des millions très rapidement. Ce n’est pas du tout la même démarche. Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients. Moi j’ai choisi de construire quelque chose de pérenne.

De bien choisir ses associés. Ceux qui ne partiront pas à la première difficulté ou proposition pour faire autre chose. Ceux en qui tu peux avoir entièrement confiance. Pas facile.

De déléguer dès que possible pour s’occuper du vrai développement de l’entreprise. Pas de l’opérationnel. Pour cela il faut pouvoir faire confiance, d’où l’importance des ressources humaines.

Ne rien vendre. Faire en sorte que l’on t’achète. D’où l’importance de ta marque.

De parler à ceux qui écoutent.

De ne pas perdre son temps avec ceux qui n’écoutent pas.

D’écouter ceux qu’il faut écouter.

D’emmerder ceux qu’il ne faut pas écouter.

De ne rien lâcher. Encore.

 

L’entrepreneuriat est un marathon couru à la vitesse d’un 100 mètres.

Bon courage ;)

 

Retrouvez Laurent sur le web !

-       Le site de Cabarey : www.cabarey.fr

-       La preuve qu’il travaille bien en #chaussons : www.bit.ly/chausson

-       Son twitter : www.twitter.com/laurentallias

-       Facebook : www.facebook.com/cabarey